Neuromarketing : Qu’est-Ce Que C’est, Techniques, Stratégies, Exemples et Études De Cas

Qu’est-ce que le Neuromarketing ? Quelles sont les meilleures stratégies et techniques utilisées par les entreprises ? Vous le découvrirez en lisant ce guide complet.

Vous avez besoin d’aide pour gérer et améliorer votre réputation en ligne ?

60% des utilisateurs déclarent ne pas faire confiance aux personnes ou aux entreprises qui reçoivent des commentaires ou des critiques négatifs.

Qu’est-ce que le Neuromarketing ?

Le neuromarketing est une discipline qui étudie les formes de communication les plus efficaces qui conditionnent le processus décisionnel du consommateur

Chaque firme doit se soucier d’avoir une bonne réputation d’entreprise.

Il s’agit de mettre en œuvre un ensemble de stratégies qui, d’une part, visent à maintenir et à améliorer l’image ; d’autre part, elles servent à augmenter le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Dans ce contexte, le marketing joue un rôle fondamental.

Les stratégies de marketing traditionnel, tout en ayant d’excellents retours clients, évoluent pour inclure non seulement l’analyse des besoins fondamentaux, mais aussi émotionnels des consommateurs. 

Ainsi le neuromarketing allie les connaissances neuroscientifiques au marketing.

Son but est d’analyser les comportements irrationnels des consommateurs avant, pendant et après l’achat d’un bien ou d’un service.

Le but ultime, en revanche, est de déterminer leur implication émotionnelle.

Qu'est-ce que le Neuromarketing ReputationUP

L’analyse de marketing traditionnelle se fonde principalement sur la prise de décision consciente des consommateurs.

Celle-ci ne correspond pourtant qu’au 15 %, tandis que 85% des décisions d’achat se jouent au niveau inconscient.

Savoir ce qui se cache derrière ce pourcentage est un atout pour le succès de votre entreprise.

Que signifie Neuromarketing ?

Le terme est composé du préfixe grec neuro qui désigne ce qui concerne le système nerveux et de marketing dans le sens de commercialisation.

Les chercheurs en neuromarketing analysent quelles aires du cerveau répondent à une certaine stimulation.

Par exemple, cela peut se produire en regardant les couleurs d’une publicité ou les graphiques d’un site web.

En termes simples, il s’agit d’appliquer les connaissances et les pratiques neuroscientifiques au marketing

Comment est né le Neuromarketing ?

Le neuromarketing naît du besoin de comprendre quelles émotions lient un consommateur à une marque

Cette approche au consommateur a été créée pour améliorer les stratégies de marketing traditionnel et ne tend pas à les remplacer.

Chaque client a une raison pour motiver le choix d’une marque ou d’un seul produit.

Selon les statistiques de Statista, 36.4% des consommateurs consultent entre 1 et 3 avis avant d’acheter.

Ces données représentent une augmentation par rapport à 2019.

De leur côté, 31 % préfèrent consulter entre quatre et six avis.

Comment est né le Neuromarketing ReputationUP

L’une des options disponibles pour le propriétaire de la marque est de supprimer les informations négatives d’Internet et les mauvais avis.

Cependant, il existe un moyen encore plus efficace : analyser les réactions du prospect aux nouvelles offres commerciales.

De cette façon, il pourra créer un projet qui réponde aux besoins du futur client.

C’est dans ce but que naissent les techniques de neuromarketing. Elles permettent de comprendre l’attitude des clients à l’égard d’un service ou d’une marque.

Ainsi, les experts examinent les processus cérébraux inconscients des clients ; ils observent également l’influence des émotions dans leur décision d’achat ou leur engagement émotionnel avec la marque.

Quand est né le Neuromarketing ?

Le neuromarketing a été officiellement proposé en 2002 par Ale Smidts. Il est professeur de recherche marketing à l’institut Rotterdam School of Management.

Cependant, la première expérience de l’histoire du neuromarketing remonte au début des années 2000.

Lire Montague, neuroscientifique à l’institut Virginia Tech Carillon Research Institute, a mené une étude sur l’identité des marques Pepsi et Coca-Cola.

Le chercheur a divisé les participants à l’étude en deux groupes et leur a fait goûter les deux boissons dans deux verres identiques ; le premier groupe ne savait pas ce qu’il buvait, tandis que le second le savait.

L’objectif était de comprendre si les consommateurs l’avaient apprécié, en tant que produit, mais aussi par rapport à la perception de la marque.

Le résultat? Le premier groupe qui ne connaissait pas la marque de soda a préféré le Pepsi ; toutefois, la perception de la marque a influencé le second groupe et Coca Cola l’a remporté.

Vous souhaitez espionner vos concurrents et leurs stratégies ?

Accédez à la plateforme RepUP Monitoring Tool et découvrez comment battre la concurrence.

Comment fonctionne le neuromarketing ?

L’exemple ci-dessus montre l’importance de mener une solide campagne de brand protection.

Le neuromarketing nous apprend qu’il faut proposer un bon produit de qualité, mais aussi savoir vendre son image.

C’est pourquoi il est essentiel de s’appuyer sur les compétences d’une entreprise spécialisée comme ReputationUP qui pourra vous fournir un service complet de gestion de la réputation.

La question qu’il faut se poser est : pourquoi le consommateur a-t-il choisi ce produit ?

Sachez que le comportement des consommateurs est en partie prévisible. Il est possible de suivre leurs stimuli en temps réel durant le processus d’achat

Grâce à l’utilisation de techniques de marketing liées aux neurosciences, vous pouvez planifier une stratégie efficace pour maximiser vos ventes. 

La recherche dirigée par Paul Zak, Professeur à la Claremont Graduate University en Californie, représente un exemple concret.

Le chercheur s’est penché sur l’ocytocine, un neurotransmetteur cérébral connu sous le nom d’hormone de l’amour.

Zak a noté que cette hormone renforce la confiance dans un produit ou une marque et permet ainsi de booster les ventes.

« Les personnes traitées à l’ocytocine ont donné 56 % d’argent en plus à des causes présentées dans des messages d’intérêt public. […] ils ont également signalé que les publicités les rendaient plus empathiques. »

Comment fonctionne le neuromarketing ReputationUP

Il  s’agit  d’utiliser des  techniques  de  persuasion  qui  exploitent  les « faiblesses » de la psyché humaine. 

Concrètement, le neuromarketing agit sur trois aspects du cerveau du consommateur :

  • Attention ;
  • Émotion ;
  • Mémoire. 

Ce système peut être appliqué à n’importe quel domaine de production, qu’il s’agisse d’information ou de vente.

Comment fonctionne l’IRMf ?

L’acronyme IRMf signifie imagerie par résonance magnétique fonctionnelle.

C’est une technique utilisée en médecine pour étudier l’anatomie ou le fonctionnement du cerveau.

Son application en neuromarketing vise à détecter les zones d’activité cérébrale face à un stimulus. 

Le problème avec l’IRM est qu’elle est très chère, c’est pourquoi elle n’est pas largement utilisée.

Cependant, il s’agit d’un outil extrêmement précis par rapport à d’autres instruments.

Par exemple,  il est possible de démontrer avec l’IRM l’efficacité de certaines scènes ou couleurs dans les annonces pour encourager l’achat.

Qu’étudient les neurosciences ?

Le terme neuroscience a été inventé par le neurophysiologiste américain Francis O. Schmitt.

Pour mieux comprendre ce que c’est, nous utilisons à nouveau la définition du Larousse :

« Ensemble des disciplines étudiant le système nerveux. Ce sont la neurobiologie, la neurochimie, la neurohistologie, la neuroanatomie, la neuropharmacologie, la neuropsychologie et la neurolinguistique, la neuropathologie, la neurologie, la psychiatrie, la neuroendocrinologie, la neurochirurgie. »

Pour simplifier, les neurosciences sont les études scientifiques du système nerveux sous tous ses aspects. 

Quand les neurones miroirs s’activent-ils ?

Le neuromarketing attribue un rôle central au concept de neurones miroirs, pour comprendre son fonctionnement.

L’article publié par la revue scientifique Pourlascience, cite les neurones miroirs :

« Elles s’activent quand on réalise une action et quand on observe quelqu’un la réaliser. »

En d’autres termes, ce type de neurones s’active lorsque l’on observe une action sur autrui que l’on apprend presque instantanément. 

En résumé, l’activation des neurones miroirs détermine une réponse à une stimulation.

La réaction à ce stimulus permet de comprendre si un produit ou une marque est appréciée ou pas.

Comment les entreprises utilisent-elles le Neuromarketing ?

La valeur du neuromarketing a augmenté au fur et à mesure que les entreprises ont déplacé leurs ventes de produits vers internet.

D’autre part, le neuromarketing aidera votre entreprise à se positionner sur le marché.

Une étude de Mordor Intelligence indique que le marché mondial du neuromarketing était évalué à 1 158,37 millions de dollars en 2020, avec une estimation de 1 896 millions de dollars en 2026.

Comment les entreprises utilisent-elles le Neuromarketing ReputationUP

Voici les domaines dans lesquels les entreprises utilisent déjà le neuromarketing :

  1. Activités de branding (neurobranding) :

    Seulement 1 % des nouveaux produits lancés ont rencontré un succès

    Par conséquent, cette activité est essentielle, car elle vous permet de créer une identité de marque reconnaissable ; de plus, elle aide à intercepter les souhaits et les besoins du client.

  2. Conception du produit:

    Le site internet de l’entreprise, la conception et le packaging du produit sont votre carte de visite.

  3. Processus décisionnel du client :

    Le neuromarketing facilite la compréhension du processus décisionnel des clients, afin de définir ce qui conditionne leurs choix. 

  4. Vente en magasin:

    Exploitez tout le potentiel du neuromarketing pour organiser les espaces afin d’attirer les clients et de leur offrir la meilleure expérience d’achat possible.

    L’objectif est de stimuler le processus inconscient et émotionnel pour prolonger le séjour en magasin et augmenter les ventes.

  5. Expérience et suivi en ligne :

    L’application du neuromarketing est valable à la fois hors ligne et en ligne.

De même, apprendre à surveiller votre e-réputation est une excellente première étape pour connaître la perception de votre marque sur la toile.

Comment créer une campagne de Neuromarketing ?

Nous vous avons suggéré d’analyser votre e-réputation avant de lancer une campagne de neuromarketing.

ReputationUP vous propose un logiciel innovant, si vous souhaitez savoir comment le web perçoit votre marque personnelle et corporative.

Il s’agit du Score de Réputation

Il permet de déterminer la valeur de réputation et l’indice de risque lié à l’entité. 

Ceci en combinant des données d’analyse numérique et de gestion de l’e-réputation.

Vous pouvez ensuite songer aux principaux éléments sur lesquelles repose une campagne de neuromarketing

  • Bien connaître son public : en identifiant un buyer persona idéal avec lequel établir un lien émotionnel ;
  • Créer un storytelling: élaborer un récit pour attirer les utilisateurs ou les rendre curieux ;
  • Étudier la conception: au-delà des mots, les couleurs, la musique, les formes géométriques sont essentiels pour créer un produit ou offrir un service ; la forme est aussi importante que le fond ;
  • Faites entendre votre audience : une enquête menée par Salesforce souligne à quel point 66 % des consommateurs se sentent traités comme un numéro ; le même pourcentage s’attend à ce que les entreprises comprennent ce dont leurs clients ont besoin.
Comment créer une campagne de Neuromarketing ReputationUP

Réfléchissez à la façon dont vous pouvez tirer parti des informations que vous avez sur vos clients et leur donner le juste poids.

Quels sont les objectifs du neuromarketing expérientiel ?

Le marketing expérientiel déplace toute l’attention vers le consommateur et ses expériences, plutôt que vers le produit.

La question qui sous-tend cette stratégie est la suivante : quel type d’expérience met le mieux en valeur les produits et services de l’entreprise ?

La marque utilise des déclencheurs. Ainsi le client pourrait, par exemple, être appelé à interagir en première personne lors d’événements physiques ou digitaux.

Sur le plan pratique, une bonne expérience client tient à peu de choses.

Facilité de naviguer sur la page web : aucuns problèmes lors de l’achat,  pas d’appels indésirables. C’est pourquoi, si vous avez une entreprise, vous devez surveiller la réputation de votre numéro de téléphone.

Voici quelques formes de marketing expérientiel :

  • Spectacles et événements: les événements physiques garantissent une excellente visibilité et une plus grande sensibilisation des clients au potentiel de la marque ;
  • Flash mobs: à l’heure des réseaux sociaux, ce type d’expérience est très apprécié, notamment par les jeunes ; ils ont sans aucun doute un énorme impact sur le côté émotionnel;
  • Influenceur: impliquer des personnalités et des influencers pour créer des événements sur mesure destinés à un petit nombre de clients ; vous tirerez parti de l’envie d’appartenir à un petit cercle de clients fidèles ;
  • Jeux en réalité augmentée: la dimension gaming est de plus en plus attractive, privilégiez ce type d’expérience tant qu’elle est dans la tendance.

Plus l’expérience est intense, plus les chances de créer un lien de fidélité durable avec la marque sont élevées.

comment protéger la réputation de mon numéro des tags de spam 2022

Vous souhaitez protéger la réputation de votre numéro de téléphone ?

ReputationUP protège vos appels téléphoniques et les empêche d’être étiquetés comme spam.

Quels sont les 4 principaux types d’expériences ?

Nous avons vu comment les entreprises visent des événements qui peuvent favoriser la relation entre la marque et le consommateur final.

L’objectif est de faciliter l’achat et surtout de fidéliser la clientèle.

Voyons les 4 types d’expériences :

  • De divertissement: ici, le consommateur assimile passivement ce qui se passe tout autour grâce aux sens (exemple: écouter de la musique) ;
  • Éducative: le consommateur participe à l’événement de façon active, soit physiquement que mentalement (exemple : un cours de formation) ; 
  • Esthétique: le consommateur est physiquement présent à un événement mais y participe passivement (exemple: participation à une exposition) ;
  • D’évasion: le consommateur fait corps avec l’expérience, il participe activement (exemple : le casino). 

Qu’est-ce que l’on entend par expérience de valeur ?

Toutes les expériences liées aux activités prévues par les entreprises n’ont pas la même valeur.

En fait, une stratégie ciblée peut garantir des résultats nettement meilleurs qu’une stratégie moins fonctionnelle. 

Une expérience précieuse découle d’une compréhension positive des sentiments du consommateur envers une marque ou un produit spécifique.

Euromonitor estime que les achats liés à la composante expérientielle passeront de 5,8 milliards de dollars en 2016 à 8 000 milliards de dollars en 2030.

Qu'est-ce que l’on entend par expérience de valeur ReputationUP

Voici d’autres résultats d’une enquête menée par PWC : 52 % des membres de la génération Z dépensent leur argent en achats expérientiels. Il s’agit certainement d‘un target à surveiller.

Quelles sont les meilleures techniques de Neuromarketing ?

Chaque stratégie de marketing se base sur différentes techniques efficaces ; voici quelques outils que l’on utilise dans le domaine du neuromarketing.

Les techniques les plus importantes sont : 

  • Électroencéphalogrammes: ils permettent d’analyser l’activité des aires du cerveau lors de la visualisation d’une publicité ;
  • Suivi oculaire: à travers l’observation de la dilatation et de la contraction des pupilles, on comprend quelles émotions sont ressenties ;
  • Électroencéphalographie: cet instrument médical permet de mesurer et d’enregistrer l’activité électrique du cerveau suite à un stimulus ;
  • IRMf: l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle identifie les zones qui s’activent face à des stimulations spécifiques ;
  • RSG: la mesure de la réponse galvanique de la peau ou de l’activité électrodermale analyse la réception des stimuli en observant la sudation ;
  • Biométrie: pour mesurer le rythme cardiaque par rapport aux réponses émotionnelles ;
  • Codage facial : exploitant l’analyse des expressions faciales et son interprétation pour les relier aux émotions et à leurs stimuli initiaux correspondants.

Ce sont des techniques non invasives qui surveillent l’activité cérébrale d’un sujet pour mettre en évidence les réponses involontaires aux stimuli.

Fondamentalement, ils aident tous à comprendre ce qui se passe dans le cerveau du consommateur et à enquêter sur la partie inconsciente. 

Quelles sont les meilleures stratégies de Neuromarketing ?

Les techniques listées ci-dessus nous permettent de développer des stratégies ciblées très efficaces.

Ces actions semblent toutes très simples, mais en réalité elles ne le sont pas : contactez ReputationUP pour compter sur l’expertise de spécialistes. 

  • Utilisation de visages humains: les êtres humains sont attirés par leurs semblables et les yeux sont la partie du corps qui attire le plus facilement l’attention.

Les enfants et les petits des animaux suscitent encore plus d’empathie et d’émotions positives.

  • Étude des couleurs: chaque couleur correspond à une palette d’émotions.

Le vert renvoie à l’engagement environnemental, le jaune et le rouge stimulent l’énergie, le bleu apaise, etc.

  • Application des biais cognitifs : il s’agit d’exploiter les processus mentaux d’association d’idées qui accélèrent la prise de décision.
  • Effet de beurre: si vous avez deux options d’un même produit et que vous souhaitez véhiculer le choix sur le produit le plus cher, ajoutez une troisième option plus performante et plus chère.

Utilisez le même principe pour fixer des « prix psychologiques »: tous ceux qui se terminent par des décimales comme « 95 » et « 99 », ou encore des prix qui se terminent par deux « 9 », comme 299.

  • Augmentation des dimensions du produit : le poids et les dimensions du produit ont tendance à véhiculer la fiabilité
  • Peu d’informations à la fois : évitez de proposer trop d’options. Cela génère de la confusion et désoriente le client qui pourrait  renoncer à l’achat.

La règle d’or de George Miller est « sept, plus ou moins deux », qui n’est pas une formule magique, mais avec une certaine validité.

  • Analyse des processus décisionnels: misez sur les neurosciences et élaborez une bonne analyse du risque pour déterminer un public cible précis.

Exemples de campagnes de neuromarketing et cas d’études

Ces dernières années, il y a eu de nombreux cas dans lesquels de grandes entreprises ont utilisé le neuromarketing ; quelques exemples sont restés dans l’histoire de la publicité :

  • L’affaire Coca Cola-Pepsi

L’expérience de Montague sur les deux marques a un antécédent : le test réalisé en 1975 proposait le même scénario.

Les résultats étaient identiques : après avoir goûté les sodas, les clients préféraient Pepsi, mais les données d’achat disaient le contraire. 

La raison en est probablement que l’expérience a été menée en prenant une seule gorgée de la boisson.

Ainsi, il était plus facile pour les sujets de préférer la douceur du Pepsi, alors qu’à la longue les qualités du Coca-Cola l’emportaient.

  • Le cas de la soupe Campbell’s

La fameuse marque de soupe, rendue célèbre par les peintures d’Andy Warhol, a décidé en 2008 de changer l’emballage de sa soupe emblématique.

L’effet n’a pas été celui espéré et l’entreprise a dû fermer.

Mais les raisons n’étaient pas attribuables à des erreurs dans les stratégies de neuromarketing. Des variables telles que la forte concurrence et la mauvaise qualité objective du produit avaient contribué au déclin de la marque.

  • L’affaire Google

Le géant de Mountain View ne cache pas qu’il utilise des stratégies de neuromarketing pour optimiser ses espaces publicitaires.

Un exemple vient des soi-disant « superpositions publicitaires » présentes dans les vidéos Youtube.

Les résultats de l’étude sur l’efficacité de ces annonces ont révélé qu’elles sont plus influentes que les méthodes traditionnelles.

L’utilisation de vidéo et de bannières semi-transparentes attire l’attention des clients.

Qu’est-ce que le marketing émotionnel ?

La plupart des gens confondent le neuromarketing avec le marketing émotionnel. Les deux termes peuvent sembler synonymes, mais ils ne le sont pas en réalité. 

Le marketing émotionnel est une stratégie de marketing qui utilise les émotions pour briser la résistance psychologique à l’achat. 

Grâce à cette stratégie, se forme l’expérience que le consommateur doit vivre pour atteindre les attentes initiales.

Il se focalise sur la construction d’une mémoire indélébile qui satisfait ses désirs liés à l’inconscient.

Le marketing émotionnel requiert l’utilisation d’un ensemble d’outils pour vivre  une expérience immersive et captivante.

Voici quelques exemples:

  • Vidéos ;
  • Podcast ;
  • Tableau publicitaire ;
  • Média social ;
  • Emballage;
  • Merchandising et autres moyens tangibles.

L’IPA (Institute of Practitioners in Advertising) a mené une enquête sur 1400 campagnes publicitaires réussies.

Celles qui se concentrent exclusivement sur les contenus émotionnels ont une performance deux fois supérieure à celles aux contenus rationnels.

Les contenus émotionnels convainquent 32 % des utilisateurs, contre 16 % des contenus rationnels.

Qu'est-ce que le marketing émotionnel ReputationUP

En revanche, les annonces qui combinent les deux techniques atteignent 26 %.

Quels sont les objectifs du marketing émotionnel ?

Le marketing émotionnel fait également partie des stratégies de gestion de la réputation numérique.

Son but est de créer une campagne publicitaire qui puisse stimuler le désir du client.

En faisant levier sur l’aspect émotionnel, on pousse le client à désirer un produit plutôt qu’un autre.

Il s’appuie sur des techniques de persuasion qui visent à l’identification, en utilisant un langage passionnant et des images engageantes.

Voici les émotions sur lesquelles repose ce type de marketing dans le but de l’inciter à conclure l’achat :

  • Peur: vous pouvez l’utiliser à votre avantage de deux manières, expliquant comment le produit aide à résoudre le problème du client ; s’appuyer sur le manque de disponibilité de produits en recourant au biais de pénurie, incite à l’achat immédiat.  
  • Sentiment de culpabilité: il agit de la même manière que la peur, mais en faisant levier sur le sentiment de culpabilité ; vous serez vainqueur si vous offrez une solution au problème dont le client se sent coupable.
  • Confiance: la confiance est strictement liée à la fidélité. Les avis positifs des autres utilisateurs, les politiques de retour avantageuses stimulent la confiance qui accroît la fidélité.
  • Sentiment d’appartenance: faire partie d’une communauté répond au besoin d’appartenance et de protection  du client ; les réseaux sociaux sont l’outil le plus utilisé pour développer ce sentiment.
  • Gratification instantanée: la capacité de livrer rapidement un produit ou de le rendre disponible conditionne l’achat.
  • Valeur du produit: le but est que le client ait conscience qu’il fait une bonne affaire. La communication doit se développer en considérant la valeur ajoutée que le client perçoit à l’égard de votre produit.
  • Désir d’attention : les influenceurs boostent les ventes, vous devez faire en sorte que votre client se sente valorisé comme une star du web.

Comment appelle-t-on la technique commerciale qui utilise une histoire pour susciter des émotions liées au produit ?

Le storytelling est la technique capable de déclencher des émotions chez le client en créant un récit. 

Pour mieux vendre son produit, il faut savoir raconter une histoire.

La structure de la mise en récit s’apparente à celle des contes, afin que le client se sente impliqué en tant que personnage de cette histoire.

Le storytelling peut s’appuyer sur un large éventail d’outils de communication à la fois en ligne et hors ligne.

Les livres, les vidéos, les publicités et les podcasts sont les moyens les plus utilisés, chacun avec ses propres caractéristiques. 

Cette technique s’utilise aussi largement pour la gestion de la réputation personnelle.

Une marque qui utilise cet instrument pour renforcer sa marque est Apple.

Même l’histoire de Steve Jobs a une sorte de valeur mythologique pour les internautes.

En plus de l’efficacité expressive et émotionnelle des campagnes publicitaires que l’entreprise a développées. 

Quelles sont les disciplines liées au Neuromarketing?

Comme il est facile de le déduire de l’étymologie du mot, le neuromarketing allie les neurosciences au marketing.

En plus de ces deux matières, il existe de nombreuses autres disciplines incluses dans le domaine du neuromarketing.

Parmi les macro-domaines les plus importants, nous citons :

  • Économie comportementale

Selon le document de Hal en la matière, cette discipline est basée sur la notion de nudge, ou coup de coude.

Les choix des consommateurs sont guidés en tirant parti de comportements répandus qui sont principalement inconscients et émotionnels. 

  • Psychologie cognitive

Avec ce terme, nous entendons regrouper une série de théories relatives aux processus mentaux.

Le principe fondateur est que le cerveau est un système qui traite l’information et qui a la capacité d’agir en conséquence.

La reproduction de schémas comportementaux aide à établir des stratégies de neuromarketing visant à maximiser le profit des entreprises.

augmenter le chiffre d'affaires avec la réputation 2022 ReputationUP

Voulez-vous que la réputation en ligne de votre marque grandisse?

97% des entrepreneurs déclarent que la gestion de la réputation en ligne est la clé principale du succès de leur entreprise.

Où étudier le neuromarketing ?

L’intérêt pour cette nouvelle façon de concevoir la vente est croissant. Ainsi, l’analyse du client a conduit à la naissance d’un grand nombre d’ouvrages et de cours universitaires sur le sujet. 

Pour mieux comprendre le domaine d’études en neuromarketing, vous pouvez donner un coup d’œil au master proposé par Neoma Business School.

Comme on le lit sur le site :

« Grâce à ce programme, vous saurez identifier les leviers de croissance pour construire des marques fortes, imaginer des stratégies expérientielles valorisantes et durables mais aussi de développer un marketing omnicanal et élaborer des plans d’actions pour être directement opérationnel dans le secteur des produits de grande consommation tout en développant votre leadership. »

Bien sûr, il existe aussi de nombreux cours en ligne qui permettent d’en savoir plus sur cette discipline. Toutefois, il est plus difficile de distinguer les arnaques de celles vraiment utiles.

Comment devenir psychologue en marketing ?

La relation étroite entre le neuromarketing et la psychologie est évidente, et nous en avons déjà parlé.

Ils entrent sur le marché du travail dans différents domaines, tels que les bureaux de communication de grandes entreprises, les organismes publics, les services commerciaux, les agences de communication, etc.

Que pouvez-vous faire avec un diplôme en marketing?

Le diplôme en marketing est très prisé.

Les compétences dans ce domaine vous permettent de mieux gérer les stratégies pour véhiculer l’atteinte du résultat souhaité. 

Des compétences psychologiques combinées à celles de marketing peuvent augmenter considérablement les résultats d’une entreprise.

Les positions les plus recherchées dans le domaine du marketing sont :

  • Chef de produit: il développe des idées de produits innovants ;  analyse les résultats des études de marché pour découvrir d’éventuelles lacunes sectorielles ; crée des stratégies de publicité et de vente d’entreprise conséquentes ;
  • Chef de marque: il s’occupe de comment améliorer votre E-Réputation de la marque par rapport à un produit ou service existant ; il étudie et met en œuvre tout projet marketing visant à accroître l’image d’un produit ou de l’entreprise ;
  • Conseiller ventes: ceux qui s’occupent physiquement de la vente d’un produit ou d’un service aux clients d’une entreprise ; l’intermédiaire directe entre l’entreprise et le client, ayant une connaissance approfondie des mécanismes du marketing et du neuromarketing ;
  • Analyst Salesforce: il étudie les données commerciales et aide l’entreprise à orienter ses choix commerciaux ;
  • Spécialiste du marketing numérique: il créer et met en œuvre la des stratégies pour augmenter la présence en ligne de l’entreprise
  • Expert en hacking : il est capable d’adopter des stratégies numériques fonctionnelles à la croissance d’audiences publiques ou de consommateurs ; il possède une expertise dans la gestion de la réputation numérique ;
  • Spécialiste marketing RH: c’est une position entre les services marketing et communication, opérant dans le département des ressources humaines ;
  • Responsable réseaux sociaux et community manager: l’importance des réseaux sociaux requiert la présence d’une personne experte dans leur gestion. 

Combien gagne un psychologue en moyenne ?

Les psychologues travaillent dans la plupart des cas sur appel et ont des tarifs différents selon le type d’intervention. 

Une estimation plus précise se trouve dans le dernier statistique établi par l’Union Nationale des Associations Agréés (UNASA) par l’année 2020.

Selon le document, le revenu net moyen est de 19 964 euros.

Combien gagne un psychologue en moyenne ReputationUP

Qui sont Pinè et Gilmore ?

James H. Gilmore et B. Joseph Pinè sont les fondateurs de Horizons stratégiques srl.

Il est une entreprise qui, comme indiqué sur le site, offre les outils, l’expertise et les connaissances pour explorer et maîtriser le marché économique actuel.

Cependant, ce sont avant tout des chercheurs qui ont souligné la centralité de l’expérience du consommateur dans le processus d’achat.

Selon leur modèle, l’objet de l’attention n’est pas le bien de consommation, mais le consommateur.

En particulier, la relation entre le consommateur et le produit est fondamentale. Il s’agit d’un lien intrinsèquement dynamique et qui, par conséquent, requiert une nouvelle approche à la consommation.

Leur contribution est centrale au développement des théories du neuromarketing.

Conclusion

Tout au long de ce guide, nous avons analysé en détail les aspects du neuromarketing.

Voyons, en résumé, quelles sont les conclusions que vous pouvez en tirer :

  • Les entreprises les plus innovantes misent fortement sur le neuromarketing ;
  • 85 % des comportements d’achat sont inconscients, il faut étudier ces aspects pour pousser le client vers le produit ;
  • Le neuromarketing agit sur trois aspects du cerveau du consommateur : l’attention, l’émotion et la mémoire ;
  • 66 % des consommateurs pensent que les entreprises ne les traitent que comme un numéro – utilisez cela à votre avantage et créez des campagnes marketing ciblées.

Nous vivons dans une époque où une multitude d’entreprises naissent. Ainsi, il est plus important de comprendre comment fidéliser le client plutôt que de vendre un produit unique et de le perdre avec le temps.

Pour entrer dans ce mare magnum de possibilités, il vaut mieux se tourner vers des experts du secteur.

Avec plus de 28 ans de gestion de l’e-réputation, ReputationUP a la capacité de vous faire pleinement exploiter le potentiel de votre entreprise.

augmenter le chiffre d'affaires avec la réputation 2022 ReputationUP

Voulez-vous que la réputation en ligne de votre marque grandisse?

97% des entrepreneurs déclarent que la gestion de la réputation en ligne est la clé principale du succès de leur entreprise.

FAQ

Comment fonctionne le neuromarketing ?

Le marketing traditionnel étudie le comportement des consommateurs par le biais d’enquêtes ou d’analyses de marché ; Le neuromarketing cherche à comprendre les mécanismes à la fois conscients et inconscients du cerveau humain.

Qu’est-ce que le marketing expérientiel ?

C’est une technique de marketing qui crée des expériences entre les marques et les consommateurs.

L’achat d’un produit ou d’un service se transforme en une expérience inoubliable à vivre.

Qui est le consommateur émotionnel ?

Dans le marketing émotionnel, le consommateur est identifié comme un consommateur émotionnel.

Ce dernier s’oppose au consommateur rationnel qui achète des biens sur le marché, suivant un comportement logique.

Qu’est-ce que le marketing relationnel ?

Le marketing relationnel vise principalement à satisfaire et fidéliser la clientèle. 

Au cœur de l’action se trouve la compréhension des besoins et des désirs du client. Enfin, il est indispensable de s’adapter rapidement aux changements de son comportement d’achat et de consommation. 

Accédez maintenant à la plateforme RepUP Monitoring Tool 2022

Vous souhaitez surveiller votre marque en ligne ?

Accédez maintenant à la plateforme RepUP Monitoring Tool

Remplissez le formulaire
et envoyez votre demande

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En utilisant notre site, vous acceptez les cookies.